Miami beachNew York monument valleymanhattan en noir et blanc

Quoi faire à Chicago? -Mon récit de voyage dans la Windy City-

By Permalink

 

Hello les USFriends!

J’entendais depuis longtemps parler en bien de la ville de Chicago. Certains me disaient même: « C’est mieux que New York! » Really? No way, je peux pas y croire… Là-dessus, je vous donnerai mon sentiment final à la fin.

Ce que je peux vous en dire pour l’instant, c’est qu’il s’agit bien là d’une grande ville américaine typique de l’Est des États-Unis. Une grande ville américaine comme vous l’imaginez avec ses multitudes de gratte-ciels mais avec un lac (le lac Michigan), la plage, des parcs… un accès à la nature qui se fait sans difficulté (du moins pour une grande ville).
Elle est plus calme que New York par exemple, cependant cela ne signifie pas que la culture soit mise de côté. Bien au contraire, Chicago compte de très bons musées et une riche activité culturelle.
La ville est agréable mêlant une architecture moderne et des bâtiments plus anciens. La Chicago River qui traverse la ville permet d’en admirer toute la beauté.

Je vous raconte mon expérience de voyage lors de mon passage de 3 jours, mais avant… les infos de base:

 

C’est où?

Juste ici… le point sur la carte! Sur les bords du lac Michigan

 

 

Infos utiles:

 

Environ 8h30/9h en vol direct

7h (de moins qu’à Paris)

Windy City. La ville est souvent en prise à des vents très forts. En hiver, cela amplifie le froid déjà intense qui devient alors glacial. 

Moyen. Chicago a gardé une réputation de ville un peu dangereuse. En vrai, il n’y a pas vraiment de quoi avoir peur et on n’y ressent pas vraiment de sentiment d’insécurité. Il faut cependant faire attention à ne pas se balader n’importe où, surtout dans les quartiers sud et en particulier Englewood. 

 

michigan avenue

chicago fire

métro parisien Chicago

 

Une arrivée tumultueuse

Mon arrivée à Chicago aura été laborieuse.… Je crois que ne jamais eu autant de malchance lors d’un voyage!
Mon avion devait faire une escale à Toronto au Canada. À savoir que même pour une simple escale, il faut se faire délivrer un visa canadien (l’AVE).
Arrivée au comptoir de l’aéroport, l’hôtesse sent rend compte d’un problème. L’AVE n’avait pas bien été enregistré par les services canadiens. L’incident est réglé assez rapidement. Jusque là ça va encore…

 

Morale de l’histoire:  Arrivez suffisamment tôt à l’aéroport. On préconise 3 heures d’avance pour les vols internationaux comme ceux pour les États-Unis.
Personnellement, je préfère respecter cette recommandation et faire les choses sans stress!

 

Nous arrivons avec du retard pour faire escale à Toronto à cause des conditions météo, de très forts vents contraires ont ralenti l’avion. Conséquence, on a raté notre prochain vol. La compagnie nous informe qu’il n’y a plus un seul vol avant le lendemain.
On nous loge donc dans un hôtel non loin de l’aéroport et surprise à 5 heures du matin l’alarme incendie se met en marche!
Je n’ai même pas pris le temps de mettre correctement mes chaussures, je suis arrivée en bas avec une seule chaussure à mon pied. Ne vous moquez pas!
On constate que beaucoup de pompiers se sont déplacés mais aucun signe d’incendie visible. La situation a dû être vite maîtrisée.

On repart finalement pour Chicago en fin d’après-midi. Le point positif de cette mésaventure et qu’on a eu le temps de visiter un peu Toronto avant de repartir.
Et pour finir, le coup de grâce! Enfin à destination, la compagnie ne sait pas où est ma valise! Elle m’a finalement été livrée 3 jours plus tard, à l’hôtel.

 

Jour 1 à Chicago: les bords du lac Michigan

 

  • Etape 1: la Buckingham Fountain & le lac Michigan

On séjourne à l’hôtel Congress Plaza qui dispose d’un très bon emplacement pour visiter la ville, juste en face de Grant Park. On commence donc par là.
On se dirige vers la grande fontaine du parc, la Buckingham Fountain. Celle-ci a été inspirée par la fontaine des jardins de Versailles. Trônant au milieu d’une esplanade, elle est belle et imposante, disposant de points de vue différents sur la ville.
Vous pouvez aussi y retourner de nuit lorsque la fontaine est illuminée!

 

buckingham fountain

 

Good to know: Les 4 statues de chevaux à l’intérieur de la fontaine représentent les 4 États qui bordent le lac Michigan.

 

Chicago- Buckingham fountain

 

De là, on aperçoit le lac Michigan. Je suis attirée par ces eaux d’un bleu azur. Une promenade a été aménagée pour permettre de s’y balader. Je trouve l’endroit apaisant, d’un côté ce bleu clair intense du lac où navigue des petits voiliers et autres bateaux, de l’autre le vert du parc et à l’horizon, les buildings de Chicago.
Côté météo, c’était très agréable. On était fin septembre mais il faisait encore chaud ce jour-là pour cette époque de l’année (27 degrés).

 

lac Michigan - Chicago

 

  • Etape 2: la jetée du Navy Pier

En continuant cette promenade au bord du lac, on arrive sur le Navy Pier.

 

navy pier

 

La jetée est animée par des magasins et quelques bars aux terrasses extérieures qui permettent de passer un très bon moment.
Me concernant, j’ai choisi de prendre une Margarita à la pastèque chez Margaritaville. L’ambiance des restaurants/bars de Margaritaville se veut très cool et décontractée, comme des vacances sous les tropiques. Leur playlist musicale me correspond tout à fait, toujours des musiques entraînantes avec une prédilection pour la country. Pour prendre un verre et grignoter, c’est parfait. Il ne cependant pas s’attendre à de la grande cuisine.

 

margaritaville navy pier

 

Beaucoup de croisières ont cette jetée pour point de départ mais moi j’ai choisi de la faire ailleurs…
Pour les enfants, l’attraction principale est sans nul doute la grande roue.

Adresse : 600 E Grand Avenue, Chicago

 

  • Etape 3: la plage à Chicago, Ohio Street Beach

Non loin de là, on prolonge notre découverte jusqu’à la plage d’Ohio Street Beach, une plage publique au milieu des buildings de la ville.
On n’aperçoit même le John Hancock Center (la tour avec avec les 2 antennes sur la photo), qui est l’une des deux tours emblématiques de Chicago (avec la Willis Tower). La visite des tours sera pour le programme de demain.

 

plage de Chicago

 

Le cadre est assez inhabituel, ce n’est pas souvent qu’une plage de sable et des buildings cohabitent aussi bien pour former une sorte de plage urbaine… Lorsqu’on a marché toute la journée comme nous, cet arrêt est le bienvenue.
Quelques personnes se baignent dans une eau qui paraît propre. Je n’ai eu l’occasion que de tremper les pieds.

 

ohio streer beach

 

Sur le côté, une promenade bétonnée avec une allée pour les promeneurs et les joggeurs et une autre allée pour les vélos.
Lors de notre passage, la plage était peu occupée mais elle l’est bien plus lors des week-ends ensoleillés.
Un bar sur la plage propose de quoi s’hydrater mais je venais à peine de boire ma Margarita alors j’ai passé mon tour. Malgré tout, le lieu me donnait plutôt envie.

 

Jour 2 à Chicago: l’architecture de la ville et ses gratte-ciels

 

  • Etape 1: visite de la Willis Tower

Direction la Willis Tower, anciennement la Sears Tower.

 

willis tower skydeck

 

Le saviez-vous? Autrefois la Sears Tower avait pour principal occupant le groupe Sears. Depuis quelques années, le groupe Willis a investi une grande partie de la tour. C’est donc le principal occupant (ou dans d’autres cas, l’investisseur) qui donne son nom à la tour. Vous connaissez maintenant la raison de ce changement de nom.

 

Jusqu’en 2013, cette tour fit la plus haute des États-Unis avant d’être dépassée par le One World Trade Center.
Je me suis rendue à la Willis Tower pour accéder à sa plateforme d’observation, le Skydeck au 103ème étage de l’immeuble.
J’hésitais entre la Willis Tower et John Hancock… Je me suis finalement décidée pour celle-ci à cause de ses balcons entièrement fait de verre, même sous vos pieds! L’expérience est impressionnante! On a littéralement la ville à nos pieds.

 

 

Est-ce que j’avais peur d’avoir le vertige? peur que le verre se brise? Je dois bien avouer que je n’étais pas hyper rassurée au début.

À savoir :  Ces balcons ont été conçus pour supporter le poids de 14 hippopotames. Je devrais donc m’en sortir!

 

Comment se passe l’accès à la plateforme d’observation, le Skydeck?

Avant d’en arriver là, on accède au skydeck par un ascenseur à grande vitesse qui nous emmène là-haut en 45 secondes.
Une fois perché, on admire Chicago et le lac Michigan par de grandes baies vitrées. La vue est vraiment belle, le contraste des ces hauts buildings et le bleu du lac Michigan est saisissant. Voyez plutôt…

 

willis tower

 

Ensuite on doit faire un peu la queue devant l’un des balcons de verre pour attendre notre tour. On passe par famille ou par groupe.
Ce fût aussi l’occasion d’assister à une demande en mariage. L’instant était plutôt romantique.
Puis vient notre tour… Une fois que je suis dessus, je ne pense plus à la peur, je profite de la vue et de ce qui est sous mes pieds.
Une employée nous prends en photo avec nos propres téléphones. J’ai trouvé l’initiative sympa car ça ne t’oblige à acheter une photo à la sortie, bien que ce soit possible aussi.

Adresse : 233 S Wacker Drive, Chicago

 

  • Etape 2: promenade le long de la Chicago River

On remonte vers la Riverwalk qui longe la Chicago River. Une promenade qui borde la rivière de Chicago où l’on peut admirer l’architecture de la ville. On arrive d’abord sur la partie surélevée de la promenade afin de voir de plus haut cette fameuse rivière et cette succession de ponts métalliques qui est la première image qui me vienne à l’esprit quand je pense à Chicago.
À un croisement, on se décide à descendre sur la partie basse, là où se trouvent diverses installations et restaurants.

 

chicago riverwalk

 

Manger le hot dog de Chicago

Il est l’heure de manger et j’ai un petit creux. On s’arrête dans un bar/restaurant installé sur la promenade qui se nomme le Tiny Tapp.
Je vois très rapidement sur la carte qu’il propose des hot-dogs façon Chicago. Je voulais y goûter et savoir en quoi il était différent d’un hot-dog de New York.
Ce qui me paraît évident quand le hot-dog Chicago style arrive ce que celui-ci est plus complet. Ce dernier se compose d’un saucisse de Francfort dans un pain aux graines de pavot, des oignons blancs, du relish, du cornichon, des tomates, du piment doux, un peu de sel de céleri et de la moutarde US… et surtout, jamais de ketchup!
Celui de New York se compose aussi de saucisse et d’un pain (nature) mais agrémenté de choux blanc, parfois d’oignon, de moutarde américaine et de ketchup.

 

hot dog Chicago

 

Naviguer sur la Chicago River

Pour découvrir le centre-ville depuis les eaux, je décide de prendre un water taxi (un bateau-taxi).
Ce mode de transport est régulièrement utilisé par les locaux et les touristes. Un trajet coûte 6 dollars.
Il est facile de trouver un arrêt sur la Chicago River, ces derniers se trouvent à intervalles réguliers et récurrents les uns des autres et sont bien indiqués.
Moi qui ne suis pas particulièrement attirée par les croisières, ça m’a permis de faire une mini-croisière pour pas cher.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mythique Amérique (@mythique_amerique) le

 

Le drapeau américain flotte fièrement à l’arrière du bateau et la balade permet vraiment d’apprécier l’architecture de Chicago.
D’autres croisières plus longues combinent un tour de la Chicago River et du lac Michigan.

 

chicago river

 

  • Etape 3: le reflet de la ville, the Cloud Gate

Cloud Gate est une sculpture qui se trouve dans le Millenium Park. On la surnomme the bean, le haricot en français en raison de sa forme.
En s’en approchant, on voit les buildings se refléter sur sa surface comme un miroir et même sa propre image lorsqu’on se trouve assez près.
On retrouve souvent cette sculpture sur les photos/cartes postales de la ville, ce qui en fait un emblème de Chicago.

 

cloud gate

 

  • Etape 4: à tester, la pizza deep dish de Chicago

On retourne un peu à l’hôtel puis on ressort plus tard pour dîner.
On jette notre dévolu sur Giordano’s Pizza, une institution locale de la deep dish, la pizza de Chicago. Je trouve que cette dernière se situe entre la quiche par son aspect et la pizza par son goût.

À la prise de notre commande, on nous prévient que l’attente risque d’être un peu longue, environ 45 minutes car paraît-il, la préparation/cuisson de la deep dish est assez longue. Tant pis, on prend des petits pains à l’ail pour nous faire patienter.
On commande une petite pizza pour deux. Quand on connaît les États-Unis on sait bien que les portions sont généreuses.
Pour les ingrédients qui constitue ma pizza, je veux rester simple et tester la version classique… ça sera donc la Chicago classic – deep dish. Une généreuse couche de mozzarella dans le fond, surmontée d’une sauce tomate faite maison chaque jour. À cela s’ajoute la garniture: pepperoni, poivrons verts, champignons et oignons.
Le prix de 21,25 dollars pour une petite pizza peut paraître un peu élevé mais comme je vous l’ai dit, c’est largement assez pour deux!

 

Est-ce que j’ai aimé cette pizza?

Oui beaucoup.
Lorsque la serveuse vous sert une part de votre pizza, on voit la mozzarella bien filante… miam que c’est gourmand. La pâte croustille et le fromage fond dans la bouche.
Je n’ai rien de spécial à dire sur le lieu mise à part que la salle était grande et décorée simplement. Notre serveuse, elle, était agréable.
Si vous êtes de passage à Chicago, la deep dish est vraiment le plat à essayer!

Adresse : 130 E Randolph Street, Chicago. Il s’agit là de l’adresse où je suis allée mais il existe d’autres adresses Giordano’s à Chicago. 

 

Jour 3 à Chicago: shopping et Chicago de nuit

 

  • Etape 1: faire du shopping sur le Magnificent Mile

Aujourd’hui sera une journée principalement dédiée au shopping. L’endroit idéal pour ça à Chicago est le Magnificent Mile.
Il s’agit en fait d’une portion de l’artère principale de la ville, Michigan Avenue. Une large avenue plutôt fleurie, bordée de magasins et de hauts immeubles. On pourrait un peu la comparer à la 5ème avenue de New York.
Le cadre est sympathique et le choix varié pour s’adonner au shopping.

 

magnificent mile

 

J’y croise un nombre important de boutiques de luxe mais aussi des magasins plus abordables tels que Macy’s, Bloomingdale’s, Victoria’s Secret, etc. Il y en a vraiment pour tous les budgets. Comparé à d’habitude je n’ai pas fait de folie.

Ici le lien d’un site qui liste toutes les activités/magasins sur le Magnificent Mile.

En plus d’être le temple du shopping, le Magnificent abrite quelques-uns des plus vieux bâtiments de la ville comme le John Hancock Center ou la Water Tower Place qui est l’un des seuls bâtiments à avoir résisté au Grand Incendie de Chicago en 1871.

 

  • Etape 2: les meilleurs popcorns chez Garrett Popcorn

Toujours sur Michigan Avenue, on tombe sur un point de vente Garrett Popcorn.

 

garrett popcorn

 

Ces boutiques, que l’on trouve principalement à Chicago, ont la réputation de faire les meilleurs popcorns qui soient. Après essai, je confirme. Je n’avais encore jamais mangé un aussi bon popcorn!
Pour vous dire, j’ai essayé de trouver leur recette secrète sur internet, maintenant il faut que je teste pour savoir si le goût est vraiment le même.

Le Garrett mix (leur best-seller) me fait de l’œil, un mélange de popcorn au cheddar et de popcorn au caramel. Je sais, à priori, bizarre le mélange mais j’ai trouvé ça tellement bon!
La chaîne est spécialisée dans le popcorn et propose donc un assez large choix de saveurs: beurre, chocolat & caramel, amande & caramel, macadamia & caramel, noix de pécan & caramel, etc.
Les popcorns sont bien beurrés, ça en devient carrément addictif! Une fois qu’on a le nez dedans, dur de s’arrêter!
On avait payé pour un petit paquet mais la vendeuse nous en a offert un autre gratuitement. Sympa!

 

  • Etape 3: balade nocturne

     

chicago de nuit

 

Dans la soirée, on repart se balader. Ce que je remarque, c’est que dès que la nuit tombe, il n’y a plus grand monde dans les rues à Chicago, même en plein centre-ville.
Pour une grande ville, je dirais que c’est plutôt calme, sans grande agitation. Par contre, j’ai rarement croisé autant de gens qui se parlaient tout seul… mais ils n’embêtaient personne.

Avant de repartir le lendemain matin, je ne veux pas oublier d’aller voir le panneau de la route 66. Comme vous le savez peut-être, la route 66 partait de Chicago jusqu’à Los Angeles.
N’existant plus officiellement sur les cartes, la route a été classée route historique comme vous pouvez le voir écrit sur le panneau plus bas.

 

Route 66

J’ai immortalisé le panneau qui indique la fin de la route 66. Un autre indique son point de départ, cela dépendait évidement du sens dans laquelle on la prenait.

 

panneau route 66

 

Le panneau de fin que j’ai photographié se situe à l’intersection de Jackson Boulevard et de Michigan Avenue.
Il n’a pas vraiment été facile à trouver car il n’est indiqué nulle part.

Le restaurant Lou Mitchell’s est aujourd’hui encore considéré par beaucoup comme un autre point de départ de la route 66. Les roadtrippers y prennent souvent le petit-déjeuner avant de s’élancer sur cette route mythique.

 

Chicago Theatre

Au fil de la balade, on arrive au Chicago Theatre. Ce théâtre est aujourd’hui classé lieu historique.
Il a été un haut lieu du cinéma durant les années folles. Je pense que comme moi, vous l’avez déjà aperçu dans des films.
De nuit, les enseignes lumineuses et les néons accentuent le côté rétro qui donne tout son charme à ce lieu.
Le théâtre organise des visites guidées pour le découvrir de l’intérieur.

Adresse : 175 N State Street, Chicago

 

chicago theatre

 

Métro Union Loop

Ici une photo de l’Union Loop qui est une boucle (d’où son nom) aérienne du métro de Chicago qui se trouve au cœur du centre-ville. On l’appelle souvent simplement le Loop, qui désigne aussi le quartier d’affaires de Chicago.

 

metro loop

 

Exchequer restaurant

J’ai pris ce restaurant en photo, non pas parce que je suis amatrice de sa cuisine (pas testée) mais parce que Al Capone y avait ses habitudes dans les années 20.
Le Chicago d’autrefois était le fief des gangsters et autres mafieux dont le non moins célèbre Al Capone. Il me fallait au moins un petit souvenir.

 

exchequer restaurant al capone

 

À l’époque, le lieu se nommait le 226 club. Il se composait d’un restaurant d’apparence normale à l’avant et d’un speakeasy (bar clandestin) à l’arrière.

 

Alors à la question est-ce que Chicago est mieux que New York, je dirai que non, pas pour moi en tout cas.
Ces 2 villes sont simplement différentes, possédant l’une et l’autre sa propre personnalité
.
Pour résumé, je pense que New York est davantage faite pour les vrais citadins et ceux qui recherchent une animation constante. Chicago plaira plus à ceux qui aiment la ville mais qui ont besoin d’un peu plus de calme et d’une ville plus aérée.

Chicago est une ville dans laquelle on se sent bien. La visite en vaut vraiment la peine!

 

 

Vous avez aimé cet article? Pensez à l’épingler sur Pinterest, merci!

 

 

 

/Mentions légales et politique de confidentialité
Découvrez mon guide sur
New York!

Découvrez mon guide sur
New York!

Un itinéraire de 10 jours à travers la grosse pomme.