manhattan en noir et blancMiami beachNew York monument valley

Histoire des Indiens d’Amérique

By Permalink

 

L’Histoire des Indiens d’Amérique m’a toujours intrigué, avant même de découvrir ma passion pour les Etats-Unis.
Je pense que cet intérêt est venu, comme pour la plupart des gens, de ce qu’on pouvait en voir dans les films ou les séries. Et quand j’étais gamine, il y avait une série que j’affectionnais vraiment, Docteur Quinn. Le thème des Indiens y est souvent abordé, attention je ne dis pas qu’il faut tout prendre au pied de la lettre mais l’air de rien on y apprend des choses! C’était ma première approche du sujet…

Les Indiens avant l’arrivée des colons, au 15ème siècle, étaient des millions (difficile de recenser le nombre exact) et à la fin du 19ème siècle, ils n’étaient plus qu’environ 250 000. Ce nombre ne cessait de chuter à cause des différents massacres perpétrés contre les Indiens, dont l’un des pires eu lieu lors de la bataille de Sand Creek où même femmes et enfants furent tués.
Les maladies ont elles aussi déssimées les Indiens, en particulier la variole. Le commandement anglais envoie alors des couvertures infectées par le virus.

J’ai vous ai fait un résumé de l’Histoire indienne en vous expliquant leur déclin progressif dû à ces nouveaux envahisseurs un peu trop ambitieux, ceux qu’on nomme maintenant Américains. Bien sûr d’autres événements ont contribué à leur « extermination »,  mais j’ai tenté de vous résumer ça de façon à ce que ne soit pas trop lourd.

 

indiens à cheval

 

D’où vient le nom « Indien » ?

Le nom « Indien » vient de Christophe Colomb et de se sa fameuse découverte de l’Amérique en 1492. Christophe Colomb pensait avoir atteint l’Inde, il nomma alors les natifs de ce pays… les Indiens.

 

D’où viennent leurs ancêtres ?

La population américaine provient de la migration et ses natifs, les Indiens, ne dérogent pas à la règle. En effet, les Indiens seraient issus de la migration de personnes venues d’Asie, en passant par la Sibérie et l’Alaska.

 

A la découverte de l’Amérique

Au début, les relations entre les Indiens et les premiers colons commencent de façon plutôt cordiales. Les Indiens, bien que méfiants, acceptent ses nouveaux venus et ces derniers respectent les Indiens.
Des traités sont mis en place pour délimiter les terres appartenant aux Indiens et celles appartenant aux colons.

A ce moment là de l’histoire, les terres découvertes et les colonies se situent uniquement à l’Est.

indiens et pélerins

Source: Baharris.org// Wikimedia Commons

 

Après l’Indépendance, les choses changent

Les relations vont commencer à changer à partir du moment où les Anglais vont devenir des Américains à part entière et donc obtenir leur indépendance sur l’Angleterre, en 1776. Ces nouveaux Américains vont vouloir découvrir et conquérir leur nouveau pays

Ces pèlerins ne tardent pas à se déplacer toujours un peu plus en direction de l’Ouest…

 

Exploration de Lewis et Clark

En 1805, le Gouvernement envoie deux explorateurs, Lewis et Clark (ainsi qu’une équipe) traverser le pays pour découvrir une partie du territoire encore quasiment inconnu, le Nord-Ouest.

Lors de cette traversée, des relations commerciales se nouent alors avec les Indiens. On essaye encore de tirer des bénéfices de cette cohabitation qui s’annonce difficile.

A la fin de leur expédition, des colons ne vont tarder à suivre leurs pas pour y trouver de nouvelles terres fertiles, empiétant ainsi de plus en plus sur les territoires Indiens….

C’est le début de la conquête de l’Ouest!

lewis et clark carte expédition

Trajet effectué lors de l’expédition ( Source: Unknow// Wikimedia Commons )

 

La piste des larmes

Le Gouvernement et le Bureau des affaires indiennes (qui existe encore aujourd’hui) proposent aux Indiens de l’Est, de se déplacer à l’Ouest du Mississippi, ceux-ci refusent. On les déporte alors de force dans des réserves en Oklahoma. On regroupe alors les Indiens en fonction de sa tribu. Des bagarres pouvaient éclater entre ces tribus car l’entente entre ces dernières n’était pas toujours de mise.

L’épisode le plus connu de cette période est la déportation des Cherokees pendant l’hiver 1838. Certains d’entre eux vont laisser la vie pendant ce périple, tant le voyage était rude, long et les températures extrêmement froides.

 

carte réserves indiennes oklahoma

Répartition des tribus dans les réserves de l’Oklahoma ( Kmusser// Wikimedia Commons )

 

C’est étonnant mais le nom piste des larmes ne vient pas des larmes versées par les Indiens lors de leur migration forcée, mais de celles des Américains pris de compassion pour eux. Comme quoi, tous n’étaient pas d’accord avec ce qu’il se passait mais très peu ont agi.

Il devient alors de plus en plus courant de mettre à l’écart les Indiens confinés dans des réserves. Au début on se contente de ça, puis rapidement le Gouvernement va chercher à faire de l’Indien, un modèle de l’homme blanc, en lui enseignant le christianisme, faisant aller leurs enfants à l’école…

 

réserve indienne fort belknapRéserve indienne à Fort Belknap ( Detroit Publishing Co // Wikimedia Commons )

 

La ruée vers l’or

En 1849, c’est la ruée vers l’or lorsque ce précieux métal est trouvé pour la première fois en Californie. La conquête de l’Ouest continue et l’essor de la population aussi. D’ailleurs beaucoup de ces aventuriers vont être déçus…

Pour résumé, cela devient très compliqué pour les Indiens. On ne veut pas d’eux dans l’Est, d’où ils ont été déportés, mais on ne veut pas d’eux non plus à l’Ouest, qu’on s’accapare pour essayer de conquérir son or et ses terres. Ils ne leur restent dorénavant plus grand chose, excepté la région des Grandes Plaines.

 

  • Dans les Grandes Plaines

C’est dans ce coin des Etats-Unis que les relations avec les Indiens sont encore les meilleures, du moins pour l’instant.
On met en place des traités avec les Indiens, dont les Sioux et les Cheyennes, pour préserver la paix. Ces traités ne vont pas tarder a être brisés par le Gouvernement, les Indiens se rebellent et entrent en guerre.

Le 25 juin 1876, c’est la bataille de Little Big Horn. Un an plus tôt, on découvre des gisements d’or sur les territoires indiens du Montana et du Sud du Dakota. Le Gouvernement entame alors des négociations avec les Sioux mais elles restent vaines car ces gisements se trouvent sur des terres indiennes sacrées. Le Gouvernement et leurs soldats les prennent alors de force et la bataille commence.
Les différentes tribus des Grandes Plaines allient leur force contre le général Custer et ses hommes, Custer sera tué au combat. Les Indiens, menés notamment, par leurs chefs Sioux Crazy Horse et Sitting Bull, vont sortir victorieux de cette bataille.

 

                                    Général Custer                                                                         Chef Sioux Sitting Bull

( Modification: The CuriousGnome// Wikimedia Commons )                         ( David Francis Barry// Wikimedia Commons )

 

La construction du chemin de fer, un coup de massue pour les Indiens

En 1863, la construction du chemin de fer débute pour traverser d’Est en Ouest le pays. A priori une bonne chose mais cela va contribuer à «l’extermination» des Indiens, dont l’une des principales ressources est tuée… Le bison. Le bison est tué pour laisser la place à la construction du chemin de fer mais aussi ,parfois, simplement pour sa fourrure.
Cette tuerie va aussi agir comme un moyen de pression sur les Indiens qui dépendent du bison pour se nourrir et donc les inciter encore une fois à partir.

C’est le début de la fin, le 19ème siècle a été particulièrement meurtrier pour le peuple Indien.
Certes, ils ont réussi à se repeupler aujourd’hui, mais les Indiens comme ils étaient avant, ne sont plus. Beaucoup d’entre eux se battent encore pour garder leur culture et leurs traditions, ils ont néanmoins dû « s’américaniser » pour s’intégrer à cette nouvelle société.

 

J’espère que cet article aura pu vous donner une première approche de l’Histoire des Indiens d’Amérique!

Et vous, est-ce que la culture indienne vous intéresse?

Carly

 

8 Comments
  • Anonyme
    janvier 15, 2018

    J ‘adore la nation indienne d’ Amérique, petite j aimait tout en eux, leur croyance, tuer et faire une prière pour l animal qui sera mangé, j était toujours pour eux.

  • mythique
    janvier 18, 2018

    Hello!
    Génial, j’espère que cet article vous a plu alors!
    Je partage cette vision des choses… respecter la nature et son environnement, même si dans notre monde moderne, c’est pas toujours facile malheureusement.

    A très bientôt.

    Carly

  • Anonyme
    février 18, 2018

    Je connais l histoire des indiens ayant de la famille Dans le Missouri Sioux Et Cherokee cette guerre contre les indiens. Fut d une decimenation organisée

  • Tempier AL
    février 23, 2018

    À lire absolument… Merci de la part d’un passionné de l’ouest. Mille mercis…

  • Claudel
    février 23, 2018

    Très intéressant merci… je suis moi même un grand passionné de l’histoire de l’ouest americain, des indiens et des pionniers. La ruée vers l or et les villes fantômes, sont une très grande passion également ! !

  • mythique
    février 26, 2018

    Génial, cela doit être super intéressant d’avoir de la famille indienne!
    J’aimerai beaucoup avoir quelqu’un de proche comme ça qui puisse me transmettre ces anciennes histoires si précieuses…

    A bientôt.
    Carly

  • mythique
    février 26, 2018

    Merci à vous pour ce gentil commentaire!
    Je suis comme vous, je trouve que l’Ouest américain est passionnant… ces grands espaces, son histoire, on a jamais fini d’y faire de belles découvertes!

    Carly

  • mythique
    février 26, 2018

    Merci beaucoup! Votre commentaire me fait plaisir!
    Ça tombe bien je pense bientôt faire un article sur les villes fantômes… J’espère qu’il vous plaira aussi.

    A bientôt.
    Carly

Laissez-moi un petit commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


/Mentions légales et politique de confidentialité